Nos témoignages - Sup'Admission : préparation aux concours et examens

Nos témoignages

Philippine, Prépa IEP/Bac+0

J’entends parler de Sciences Po depuis le collège comme une formation pour élite, mais n’avais jamais vraiment réfléchi à ce que ça pouvait être, ni à quoi ça pouvait mener. Au début de ma Terminale au Lycée de Sèvres, je me suis renseignée sur les IEP, et là j’ai compris que c’est la voie royale pour travailler dans une ONG, ce dont je rêve depuis que j’ai découvert le Cameroun en seconde. Mais connaissant la sélectivité des concours des IEP, je me doutais que je ne pouvais compter sur le programme du Bac au sens strict et qu’un développement de mes compétences en particulier en méthodologie de la dissertation serait indispensable pour me garantir une place à Sciences Po. De plus j’avais conscience que mener les deux objectifs de front serait difficile à gérer sans une aide extérieure. Il me fallait donc une bonne prépa pour donner forme à mon projet. Je me suis inscrite avec une copine également motivée par Sciences Po à Sup Admission qui nous a proposéune préparation en ligne tout au long de l’année et des stages intensifs en classe pendant les vacances scolaires. La prépa en ligne met régulièrement à disposition des étudiants des supports de qualité comprenant des bibliographies, des résumés de cours, une méthodologie pour chaque épreuve, des sujets de concours accompagnés d’une correction détaillée, des épreuves blanches à renvoyer et débriefées par visioconférence. Les stages intensifs en classe vous permettent d’approfondir vos connaissances et de roder les méthodes en dissertation d’Histoire et en Questions Contemporaines. Ils sont encadréspar des profs passionnés, un vrai bonheur. Le rythme est certes dur à tenir, mais la préparation est rudement efficace. La preuve, nous avons réussi toutes les deux avec ma copine, et sommes toutes les deux à l’IEP de Lille ! Un grand merci à toute votre équipe.

Maxime, Prépa Sciences Po Paris/Bac+0

Grâce à Sup Admission, j’ai réalisé mon rêve : rentrer à Sciences Po Paris. Mes profs avaient des doutes sur mes capacités à réussir le concours d’entrée au collège universitaire et je les ai« mouchés ». Mon prof d’Histoire me conseillait de viser plutôt le concours commun, « plus à ma portée » disait-il, mais c’était mal me connaître ! Ma motivation aurait pu déplacer des montagnes, mais pour augmenter mes chances j’ai suivi avec Sup Admission une prépa Sciences Po le mercredi après-midi et le samedi avec des stages intensifs pendant les petites vacances. J’ai eu des enseignants qui maitrisent leurs matières et qui connaissent bien les attendus de Sciences Po Paris. Ils n’ont d’ailleurs rien à voir avec les enseignants que j’ai pu rencontrer dans mes années de lycée. Ils vous apprennent à réfléchir par vous-mêmes à construire des devoirs structurés, vous orientent vers les bonnes lectures, bref vous formatent même si le mot est un peu péjoratif. Alors je les ai écoutés et j’ai méthodiquement appliqué leurs conseils et ça a marché. J’ai intégré le collège universitaire de Sciences Po, campus de Reims, ce que je n’ai pas manqué de faire savoir à mon lycée et à mon prof d’Histoire qui m’a quand même félicité. Et cette réussite, je le doit à Sup Admission. Je remercie infiniment toute l’équipe !

Théo, Prépa concours commun IEP 2e année

L’idée de passer le concours commun des IEP pour entrer directement en 2ème année m’est venue après mon hypokhâgne B/L au Lycée Montaigne à Bordeaux. J’avais raté à la fin de la terminale le concours de Sciences Po Paris et celui de Bordeaux, et j’avoue que ça m’aun peu dégoûté parce que j’étais bon élève et que j’avaisconfiance en moi. Mon plan était donc de faire une prépa lettres puisque c’est celle qui me permettait de développer ma culture générale, la méthodologie de la dissertation et les langues. Plutôt que de retenter le concours commun IEP 1e année, je me suis directement présenté au concours d’entrée en 2e année. La difficulté était double ! Valider mon annéeet trouver le temps et la motivation pour travaillerles spécificités du concours : les thèmes de questions contemporaines et le programme d’Histoire qui n’a pas grand-chose à voir avec celui étudié en Terminale. Pour relever ce défi, je me suis adressé à Sup Admission une Prépa Sciences Po assez connue pour ses résultats. J’ai suivi leurs conseils et me suis inscrit à une formule qui s’articule autour de stages intensifs effectués en classe et de cours en ligne. La prépa en ligne m’a permis detravailler de manière régulière autour des thèmes de questions contemporaines et du programme spécifique d’Histoire, tandis que les stages intensifs avaient plus vocation à mettre en perspective les enseignements fondamentauxà travers des sujets de concours. Les deux se complètent donc très bien. Alors oui, j’ai beaucoup travaillé pour valider mon année et pour réussir au concours, mais le résultat est là ! J’étudie actuellement en 2e année de l’IEP d’Aix-en Provence. Moralité, si vous avez de la volonté et avez en plus la chance de suivre une préparation de qualité, réussir un concours aussi difficile que le concours commun IEP 2e année, n’est pas un problème. Merci à Sup Admission pour son aide précieuse.

Mathilde, Prépa Concours commun IEP, entrée en 2e année

J’ai eu un parcours un peu atypique avant d’atterrir à Sciences Po. J’ai obtenu mon Bac S avec mention très bien et, douée dans les matières scientifiques, j’ai choisi de suivre la filière CPGE et de faire une prépa MPSI/MP au lycée Blaise Pascal à Clermont-Ferrand. Je me suis très rapidement aperçue que ça ne correspondait plus du tout aux études que je voulais suivre. Le lycée a bien voulu m’accepter en Prépa hypokhâgne, non pas pour m’orienter vers les métiers de l’enseignement car c’est la première vocation des prépas lettres, mais pour exploiter le formidable creuset culturel que constitue la prépa B/L et rebondir vers Sciences Po, une formation qui m’a toujours fascinée car mon Grand-père est diplômé de Sciences Po Paris et il m’a toujours parlé avec passion de ses jeunes années Rue Saint-Guillaume et de la brillante carrière dans la diplomatie, à parcourir le monde, que la carte Sciences Po lui a permis de jouer. Moi aussi je voulais voyager, trouver une voie qui me permettrait de travailler au sein d’une organisation internationale. Comme je ne voulais pas perdre un an et comme les IEP de province donnent la possibilité d’intégrer sur concours la 2e année, j’ai décider de tout donner pour atteindre mon objectif et, plutôt que de travailler toute seule dans mon coin, avec la réelle difficulté de gérer deux plans, (hypokhâgne et Sciences Po) aussi difficiles l’un quel’autre, j’ai préféré confier ma préparation au concours à un spécialiste, Sup Admission. J’ai trouvé cette prépa IEP par hasard sur internet et j’ai accroché immédiatement avec le professeur de culture générale qui m’a reçue. Je me suis inscrite et j’ai suivi des cours d’Anglais, d’Histoire et de questions contemporaines toute l’année, emmagasinant les connaissances et aiguisant les méthodes. Ca ne devenait plus une obligation mais un réel plaisir. Je n’entends pas par la queça été facile car j’ai passé des nuits entières à bosser mes cours du lycée, mais aussi ceux de Sup Admission. Je me suis aperçue d’ailleurs que les uns complétaient les autres. Mes profs de Sup Admission que je remercie du fond du coeur ne cessaient de m’encourager en me disant que la réussite n’est plus très loin. Ils m’ont véritablement fait progresser, développer mon esprit critique et bien fait maitriser la méthodologie de la dissertation, qu’elle soit d’Histoire ou de culture générale. Leur aide m’a fait gagner un temps précieux. J’ai eu 15 en Histoire, 16 en questions contemporaines et 14 en Anglais. Bien sûr j’ai réussi et étudie en 2e année à l’IEP de Strasbourg !

Thibault, Prépa concours Sciences Po Paris Master

J’avais tenté Sciences Po Paris à Bac+0, mais j’avais magistralement raté les épreuves écrite faute de lucidité. Mes profs m’ont toujours attribué un gros potentiel qui me permettait d’obtenir de très bons résultats sans trop travailler. Mais là cela ne suffisait plus. La chance n’y est pour rien chez celui qui réussit à Sciences Po Paris. Mes résultats de Terminales m’ont quand même permis d’être accepté pour faire une hypokhâgne au lycée Thiers. J’ai validé mon année, la prépa lettres ne plaisait plus, j’ai alors poursuivi en Histoire à l’Université d’Aix-Marseille. Malgré ce changement d’orientation, je n’étais pas satisfait et mon échec à Sciences Po, pourtant loin, me hantait. Il me restait une dernière carte à jouer, intégrer Sciences Po au niveau master. Je savais que l’entreprise était très délicate, encore plus délicate que le recrutement niveau Bac, mais j’étais prêt à tout donner pour y parvenir ou pouréchouer, mais en tout cas pour donner le meilleur de moi-même. Ne voulant pas reproduire ce qui s’était passé en Terminale, me suis adressé à Sup Admission. Cet établissement organise des préparations aux concours d’entrée en 4e année dans les IEP et, après avoir déposé ma candidature, j’ai été admis à suivre leurs cours. J’étais bien conscient de la sélectivité du concours qui commence par la préparation d’un dossier, un élément qui pèse lourd dans la procédure d’admission. A ce sujet, Sup Admission bénéficie de l’expertise de véritables spécialistes du recrutement. Ils m’ont accompagné dans la constitution d’un dossier cohérent et convainquant que je n’avais plus qu’à défendre si je passais l’étape de l’admissibilité. J’ai été magistralement préparé à l’épreuve de la note de synthèse, un exercice redoutable à Sciences Po. Enfin, Sup Admission m’a proposé une excellente préparation à l’entretien avec le jury, une préparation qui capitalise de nombreuses années d’expérience en matière d’intégration d’étudiants en Master à Sciences Po. De ce point de vue, l’intervention des enseignants de Sup Admission a été décisive dans mon admission. Oui j’ai réussi et ça m’a permis de prendre une belle revanche. Cette réussite, je la doit avant tout à Sup Admission. Merci merci !

Alexandre, Prépa Sciences Po 4ème année

Ce témoignage pour dire que Sup Admission a vraiment été la clef de mon succès au l’IEP de Lille, entrée en Master, et je tenais à parler de mon expérience pour qu’elle profite à tous ceux qui recherchent une préparation efficace aux concours d’entrée à Sciences Po en général. Malheureusement mes disponibilités ne me permettaient pas d’assister à la préparation présentielle, raison pour laquelle j’ai du me résoudre à me contenter de la formule en ligne. Quand je dis me contenter, il s’agit d’un doux euphémisme car celle-ci ne s’arrête pas au téléchargement de documents et à la correction de devoirs que l’on renvoie. Une véritable équipe est derrière vous pour vous indiquer et vous rappeler le cap, prête à intervenir par visioconférence pour débriefer vos copies et vous faire progresser au plan des connaissances et des méthodes attendues de vous. La préparation est faite sur mesure et vous permet de vous entraîner efficacement aux épreuves de tous les IEP où que vous vous présentiez. Au départ, j’étais assez réticent à l’idée de préparer le concours à distance, mais en réalité, la formule de Sup Admission marche super bien ! Bien sur il faut être motivé et encore plus lorsqu’il s’agit d’une prépa à distance, mais avoir régulièrement les enseignants en face à face fait vraiment la différence avec une prépa à distance classique. Les cours sont clairs, les objectifs bien définis et les RDV planifiés. La préparation en ligne inclut la participation à un stage intensif avec galop d’essai final. Je tiens également à souligner l’efficacité de l’accompagnement dont j’ai pu bénéficier dans la constitution du dossier de candidature dont chacun sait combien il pèse dans la décision du jury d’admission. Tout y est travaillé dans le moindre détail, depuis la rédaction du CV et de la lettre de motivation, en passant par les lettres de recommandations et la mise en avant des activités associatives, jusqu’à la mise en forme du projet professionnel. J’en sais maintenant que les dossiers sont étudiés au peigne fin par les IEP qui mettent les nerfs des candidats à rude épreuve pendant l’oral. La moindre imprécision ou incohérence se retourne contre vous en vous sanctionnant lourdement. Je pense à juste titre que sans le soutien et les conseils avisés des professeurs de Sup Admission, je n’aurais pas été correctement préparé, et sans doute que mon admission à l’IEP de Lille aurait été compromise. Je peux le dire, mon passage à Sup Admission a été déterminant dans ma réussite à Sciences Po Lille. Encore une fois merci !

Tous droits réservés 2017 © SUP'ADMISSION