Se préparer au concours de Directeur des services de greffe judiciaires

Bien choisir sa Prépa au concours de Directeur des services de greffe judiciaires

20 ans d’expérience dans la préparation au concours de Directeur des services de greffe judiciaires
Des enseignants spécialistes et rompus aux exigences des épreuves
Plus d’épreuves blanches et d’heures de cours que partout ailleurs

Chargé des fonctions d’encadrement, de direction, d’administration et de coordination, le Directeur des services de greffe judiciaires a de multiples casquettes. Il dirige les services de greffe d’une juridiction et supervise le travail des Greffiers et Agents administratifs au quotidien.

Directeur des services de greffe judiciaires

Fonctionnaire de catégorie A
Nature du recrutement : concours sur épreuves, national, organisé chaque année
Administration de rattachement : ministère de la Justice
Conditions d’accès :

  • diplôme : BAC + 3
  • nationalité française
Nos préparations aux concours de Directeur des services de greffe
Préparation annuelle au concours de Directeur des services de greffe judiciaires sur Toulouse, Lyon, Bordeaux

La prépa annuelle TOTALE

12 semaines de préparation aux épreuves écrites et 19 semaines de préparation aux épreuves orales.

En savoir plus sur la prépa Directeur des services de greffe annuelle...

Préparation à distance au concours de Directeur des services de greffe judiciaires par visioconférence

La prépa à distance par visioconférence

Suivre nos cours, depuis chez vous, en direct par visioconférence ou en différé via nos vidéos de rediffusion pour les candidats qui ne peuvent pas assister à notre préparation annuelle sur Toulouse, Bordeaux, Lyon ou Paris.

Voir la prépa au concours de Directeur des services de greffe à distance...

Préparation en ligne au concours Directeur des services de greffe

La prépa en ligne

Accéder à l’intégralité de nos cours sur notre plateforme dédiée, aux épreuves blanches en grand nombre avec leurs corrigés détaillés, et se préparer aux épreuves orales.

En savoir plus sur la prépa Directeur des services de greffe judiciaires en ligne...

Sessions intensives de préparation au concours Directeur des services de greffe judiciaires

Les sessions intensives de préparation

Stages des vacances de la Toussaint et de Noël (50 heures) ; stages de la février et d’avril (45 heures)

En savoir plus sur les sessions intensives de préparation...

Le métier de Directeur des services de greffe judiciaires

Chargé des fonctions d’encadrement, de direction, d’administration et de coordination, le Directeur des services de greffe a de multiples casquettes. Il dirige les services de greffe d’une juridiction et supervise le travail des Greffiers et Agents administratifs au quotidien.
Le Directeur des services de greffe participe aussi à l’élaboration des budgets, en assure l’exécution et veille à la bonne gestion des moyens matériels. Dépositaire des scellés et archives au sein de la juridiction, il en assure la conservation.
Il collabore également avec les Chefs de juridictions et met en œuvre leurs décisions. Du parc informatique aux marchés publics, en passant par les règles hygiène et sécurité ou la formation des agents, le Directeur des services de greffe intervient dans de multiples domaines.
Comme les Greffiers, il peut exercer à la Cour de cassation, au sein d’une Cour d’appel, d’un Tribunal de grande instance, d’un Tribunal d’instance, d’un Conseil de prud’hommes, d’un conseil départemental d’accès au droit, d’une administration centrale du ministère de la Justice ou dans un service administratif régional.
Ses fonctions varient selon sa juridiction d’appartenance. Par exemple, au Tribunal d’instance, il possède des attributions en matière de saisie des rémunérations, de procuration de vote ou de certification de nationalité française.

La réforme statutaire du 15 octobre 2015 permet aux Directeurs des services de greffe de voir leurs fonctions évoluer. Leurs responsabilités sont valorisées et leurs missions sont recentrées sur leur rôle d’encadrement des structures les plus importantes. Ils peuvent accéder à un statut d’emploi fonctionnel leur ouvrant de nouvelles perspectives de carrière.

La carrière

Titularisés à l’issue de deux années de formation, les directeurs bénéficient d’un déroulement de carrière en 2 grades :

  • Directeurs des services pénitentiaires
  • Directeurs des services pénitentiaires hors classe

Comme pour tous les cadres supérieurs, il existe également une mobilité externe possible notamment vers le corps préfectoral, des commissaires de police et de directeur d’hôpital.
A l’issue d’un parcours diversifié et après avoir exercé des fonctions à responsabilités en qualité de chef d’établissement pénitentiaire, ou de directeur interrégional adjoint des services pénitentiaires, ou de secrétaire général d’une direction interrégionale des services pénitentiaires, ou de chef de bureau à la direction de l’administration pénitentiaire, ils ont la possibilité d’être promus au grade supérieur de directeur des services pénitentiaires hors classe.
La mobilité fait partie intégrante du déroulement de carrière d’un directeur des services pénitentiaires : la durée maximale d’affectation d’un directeur des services pénitentiaires sur un même emploi est fixée à quatre ans. Cette durée peut être prolongée dans la limite de deux ans.

La formation après le concours

Une formation rémunérée d’une durée de 24 mois à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP) en alternance avec des stages pratiques, vise à préparer les directeurs des services pénitentiaires aux fonctions managériales de chef d’établissement, de structure pénitentiaire et de cadre supérieur en direction interrégionale et en administration centrale.
La première année permet l’acquisition et le développement des compétences de management, de pilotage et de mise en œuvre des politiques de prise en charge des personnes placées sous main de justice ainsi que de gestion des ressources humaines, économiques, budgétaires et financières autour du cadre juridique et institutionnel des emplois de directeurs des services pénitentiaires (responsabilité pénale et administrative, contentieux administratif, droits et obligations des fonctionnaires, droit public, droit pénal, procédure pénale, finances publiques et marchés publics).
Des stages en structure pénitentiaire et hors institution pénitentiaire (préfecture, hôpital, métiers de la sécurité, etc.) et le partenariat avec le réseau des écoles du service public contribuent, du fait de l’enrichissement qu’ils procurent, à renforcer la professionnalisation de l’encadrement supérieur de l’administration pénitentiaire.
La seconde année, les élèves nommés en qualité de stagiaires sont pré-affectés en établissement pénitentiaire ou en tant que cadre supérieur en direction interrégionale ou administration centrale. Au terme de leur année de stage, un jury d’aptitude professionnel présidé par le directeur de l’administration pénitentiaire ou son représentant propose la titularisation en fonction de l’aptitude du candidat à représenter et servir la loi. Une soutenance orale sur un rapport de l’activité du stagiaire au cours de sa préaffectation est aussi prévue.

Modalités des concours
Concours

Page créée le 06-05-2015, révisée le 06-10-2020