Se préparer au concours de Sous-officier de Gendarmerie

Bien choisir sa Prépa au concours de sous-officier de Gendarmerie

20 ans d’expérience dans la préparation au concours de Sous-officier de Gendarmerie
Des enseignants spécialistes et rompus aux exigences des épreuves
Plus d’épreuves blanches et d’heures de cours que partout ailleurs
Préparation au concours de sous-officier de Gendarmerie(Toulouse, Paris, Lyon, Bordeaux)
Se préparer au concours de sous-officier de Gendarmerie avec Sup Admission

Le métier

Au service de l’État, le Gendarme mène des missions de police judiciaire, administrative et militaire.

La police judiciaire : Ces missions comprennent la constatation des crimes, délits et contraventions, le rassemblement des preuves et la recherche des auteurs d’infractions (vols, trafic de drogue, meurtre…). Le Sous-officier ayant suivi la formation d’officier de police judiciaire (OPJ) peut être affecté dans une unité de recherches dont l’objectif est la lutte contre la moyenne et grande criminalité (homicide, enlèvement, proxénétisme, blanchiment d’argent, extorsion de fonds, vols à main armée…).

La police administrative : l’objectif essentiel est la sécurité publique qui, concernant plus particulièrement la gendarmerie départementale, recouvre un domaine allant de la surveillance générale aux missions de la circulation routière, en passant par la recherche du renseignement et les missions de secours et d’assistance. Les escadrons de gendarmerie mobile, force destinée à assurer le maintien de l’ordre, participent également à la sécurité publique générale aux côtés de la gendarmerie départementale.

La gendarmerie se définit par quatre grandes missions de défense : la dissuasion, la prévention, la protection, et la projection. Elle assure notamment la prévôté aux armées (police militaire).

Dans les unités spécialisées, les gendarmes occupent des postes nécessitant une formation particulière (GIGN, Peloton de gendarmerie de haute montagne, Brigadier fluviale, Plongeurs, Pilotes d’hélicoptère, Parachutistes, spécialistes de montagne ou Maîtres-nageurs sauveteurs…)

La carrière

Après quelques années d’expérience, des examens internes permettent d’évoluer et de gravir les grades de Maréchal des logis chef, Adjudant, Adjudant-chef, Major, voire d’intégrer le corps des officiers par la voie interne.

Rémunération

Pour Sous-officier de gendarmerie débutant : environ 1 620 € net par mois (solde de base : indice net majoré 290 + indemnités et primes)
Pour un Sous-officier débutant du corps de soutien technique et administratif : environ 1 300 € net sans logement (solde de base : indice net majoré 290 + indemnités et primes).

La formation après le concours de sous-officier de Gendarmerie

La formation initiale des Sous-officiers de gendarmerie est dispensée au sein des écoles de gendarmerie de Chateaulin (29), Chaumont (52), Montluçon (03), Tulle (19) ou encore Dijon(21).
La formation des Sous-officiers de gendarmerie, d’une durée de douze mois, a pour objectif de transmettre aux élèves Gendarmes les exigences de la condition militaire et de leur dispenser les connaissances professionnelles nécessaires à l’exercice d’un métier dédié à la protection des personnes et des biens.

Modalités des concours
Concours

Page créée le 01-09-2020, révisée le 09-09-2020