Se préparer au concours d’Officier de Gendarmerie

Bien choisir sa Prépa au concours d’Officier de Gendarmerie

20 ans d’expérience dans la préparation au concours d’Officier de Gendarmerie
Des enseignants spécialistes et rompus aux exigences des épreuves
Plus d’épreuves blanches et d’heures de cours que partout ailleurs
Préparation au concours d'Officier de Gendarmerie (Toulouse, Paris, Lyon, Bordeaux)
Se préparer au concours d'Officier de Gendarmerie avec Sup Admission

Le métier

Où l’Officier de gendarmerie exerce-t-il ses fonctions?
L’officier de gendarmerie peut servir en métropole, en outre-mer mais également à l’étranger. Dans ce dernier cas, il peut acquérir une expérience internationale enrichissante.

Ses attributions
L’Officier de gendarmerie est avant tout un Chef militaire et un professionnel en matière de sécurité (sécurité des personnes et des biens). Il participe à la constitution, l’encadrement et au fonctionnement de l’ensemble des formations et organismes de la gendarmerie (dans l’une des quatre grandes dominantes opérationnelles : maintien de l’ordre/défense, sécurité publique générale, sécurité routière, police judiciaire).
Il peut être appelé à faire partie des formations interarmées ou relevant de l’une des trois armées ou rattachées au ministère de la Défense. C’est une profession qui conjugue l’action, le sens des responsabilités et la pratique des relations humaines.

La carrière

Le corps des Officiers de gendarmerie comporte les grades suivants :

  • Officiers subalternes : Sous-lieutenant (3 échelons), Lieutenant (5 échelons), Capitaine (5 échelons et 1 échelon spécial)
  • Officiers supérieurs : Chef d’escadron (3 échelons), Lieutenant-colonel (3 échelons et 2 échelons spéciaux), Colonel (2 échelons et 2 échelons exceptionnels)

L’Officier de gendarmerie peut accéder aux grades de lieutenant et de Capitaine par l’ancienneté. Pour le grade de Lieutenant-colonel, l’accès dépend en partie au choix, et pour une partie à l’ancienneté. Toutes les autres promotions dépendent du choix.
L’officiers débute sa carrière en exerçant des fonctions de commandement dans l’une des cinq grandes dominantes opérationnelles : le maintien de l’ordre/défense, la sécurité publique générale, la sécurité routière, la police judiciaire ou les formations spécialisées de la gendarmerie. Par la suite, il peut accéder à des emplois en administration centrale, au sein d’organismes interministériels ou d’états-majors internationaux, interarmées ou régionaux.
Enfin, en considération de ses mérites, il peut accéder aux grands commandements (groupement, régiment de la garde républicaine, section de recherches, légion et région de gendarmerie), ainsi qu’aux fonctions de conception de haut niveau.

La formation après le concours

Les admis au concours recevront une formation initiale et un cours de formation spécifique à l’École des Officiers de la gendarmerie nationale à Melun (EOGN) pendant 2 ans.
Cette scolarité rémunérée est organisée en trois semestres de tronc commun et un semestre de formation spécifique. Les trois semestres de formation commune comportent des enseignements pour préparer les élèves à leur futur rôle de chef militaire opérationnel (y compris dans le cadre de situations dégradées de crise ou de guerre), de gestionnaire des ressources humaines, d’acteur public de la sécurité intérieure évoluant dans un contexte interministériel et international. Les périodes d’enseignement dispensées à Melun alternent avec des stages de découverte dans des unités de la gendarmerie et des grands services de l’État.

Modalités des concours
Concours

Page créée le 06-05-2015, révisée le 31-07-2020