PluriPASS, Alter-Paces et licence spécifique : des alternatives à la PACES

Pour diversifier le profil des futurs professionnels de la santé, des universités testent des alternatives à la Première Année Commune aux Études de Santé (PACES), voie d’accès aux études de Médecine, Pharmacie, Odontologie et Maïeutique.

Il y a seulement 37 % de réussite en un ou deux ans toutes filières confondues aux concours organisés en deux temps sur une année à la PACES.

Plusieurs dispositifs alternatifs sont testés depuis 2015 par les universités :

Le PluriPASS

Le PluriPASS est expérimenté, en particulier, à l’université d’Anger où il remplace depuis la rentrée 2015 la PACES.

Il s’agit d’un parcours de formation qui permet d’accéder aux études de santé : Ergothérapie, Kinésithérapie, Médecine, Pharmacie, Maïeutique et Odontologie. Ce cursus prépare également à d’autres licences en santé et permet aussi de se diriger vers des filières ingénieur.

Les étudiants ont 2 chances d’accès aux filières ayant un numerus clausus : en fin de 2ème et de 3ème semestre. En cas d’échec, ils peuvent accéder à une L3 sciences physiques et chimiques, une L3 sciences du vivant et géosciences, une L3 droit, économie et gestion, une L3 psychologie, une L3 informatique ou encore à une école d’ingénieur.

L’Alter-Paces

L’Alter-Paces a été adopté par plusieurs universités (Paris, Poitiers, Strasbourg, Rouen…).

L’Alter-Paces permet aux étudiants de L2 ou de L3 (parfois sans rapport avec la santé) de rejoindre, sur dossier et entretien, une 2ème année de médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique.

Pour candidater, l’étudiant doit suivre des Unités d’Enseignement Complémentaire (UEC) à sa licence classique (de biologie, de chimie, etc.) et qu’il doit valider pour présenter son dossier.

Selon les universités, l’Alter-Paces concerne toutes les filières médicales ou seulement quelques-unes. Par exemple, à Saint-Étienne, seules les filières médecine et pharmacie sont concernées.

De même la part des places varie d’une université à l’autre. Par exemple, pour la rentrée 2018, cette part s’élève à 7 % pour chacune des quatre filières (médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique) de l’université Aix-Marseille, mais à 30 % en pharmacie à la faculté de Reims.

Le dispositif AlterPACES va se poursuivre en 2018. Au cours de cette même année, le ministère de l’Enseignement supérieur présentera un rapport au Parlement afin de pérenniser les expérimentations jugées pertinentes.

La licence spécifique

Les universités de Rouen et de Clermont-Ferrand ont créé une nouvelle licence « sciences pour la santé » avec un enseignement similaire à celui de la PACES additionné de modules annexes. Après une L2 ou une L3 validée, les étudiants présentent un dossier de candidature pour, éventuellement, entrer en 2ème année de médecine, d’odontologie, de pharmacie ou de maïeutique.

Pour vous préparer aux concours PACES…

Source :

  • D’après « PACES vs AlterPACES : le match des concours » (novembre 2017) du site de L’Étudiant.

Tous droits réservés 2018 © SUP'ADMISSION SIRET 484 328 562 00042 Note de : 9.9 sur 10 basée sur 10195 votes.